Comment diffuser vos produits sur les marketplaces

par | 26 Mai 2021 | Vendre sur le web | 0 commentaires

Vous êtes e-commerçant, et vous souhaitez atteindre plus de consommateurs ? Rejoignez les marketplaces

Qu’est-ce qu’une marketplace ?

Une marketplace est, comme sa traduction française l’indique, une place de marché. L’idée est de regrouper divers commerçants en un seul lieu (le site), et en apportant des avantages aussi bien aux acheteurs qu’aux vendeurs. La marketplace n’est donc pas elle-même vendeuse de produits, sauf si elle est rattachée à un e-commerçant, tel que Amazon, Darty, Fnac, Conforama…

Pourquoi aller sur les marketplaces ?

Côté acheteurs, la marketplace est gage de sécurité car elle est supposée proposer d’acheter auprès de professionnels, et imposer un certain nombre de contraintes pour que ces derniers soient forcés de proposer une « expérience » de qualité (envoi rapide, produits conformes à la description…).

Côté vendeurs, la marketplace doit leur permettre d’accroître leur visibilité sur internet, et de faciliter la conversion. En effet, un potentiel client peut préférer acheter un produit sur Amazon par ex, plutôt que sur le site de la marque, quand bien même cela ne change rien à la gestion de la commande pour le vendeur (si le stock part de chez lui). Mais pour le client, il sait qu’il peut acheter en toute sécurité, et que le retour des produits, par exemple, sera simple et efficace. Par ailleurs, certaines marketplaces proposent de stocker et expédier les produits pour vous. Ainsi, vous pouvez vous concentrer sur l’essentiel, à savoir le développement ou sourcing de vos produits, et leurs ventes.

Les marketplaces sont donc presque incontournables dès lors que vous voulez développer vos ventes en ligne, et que vos produits ne sont pas déjà distribués sur les sites des revendeurs ayant également une marketplace.

Que faut-il savoir avant d’aller sur les marketplaces ?

Avant de vous précipiter pour vous inscrire, réfléchissez bien votre projet de développement commercial :

  • Sur quelles marketplaces vous inscrire ? Amazon sera quasiment incontournable, puis il vous faudra identifier les marketplaces proches de votre secteur d’activité. Par ex, si vous êtes une pépinière, la marketplace de Truffaut sera peut-être plus indiquée qu’une marketplace généraliste. Si vous vendez du matériel de bricolage, Mano Mano semblerait pertinent.
  • Quel budget prévoir ? Ah, nous n’en avons pas parlé jusqu’alors… mais les marketplaces ne sont pas gratuites ! Pour la plupart d’entre-elles, prévoyez environ 30€HT/mois d’abonnement plus une commission variant entre 10 et 20%. Pensez également à prévoir un budget pub : sur Amazon, il est quasiment impossible de se passer d’une campagne de produits sponsorisés ou de boutique, au moins pour une période donnée. Pensez également à l’investissement humain. Qui va s’en charger ? Par exemple, GDMarket propose un service d’accompagnement marketplace pour la création de vos comptes, la publication de vos produits et la mise en place de campagnes publicitaires. Pensez également aux aspects logistiques (stockage, expédition…), comptables (factures), administratifs…
  • Quelles sont les « règles » à respecter ? Parce que les marketplaces tiennent à leur réputation, et veulent avant tout satisfaire les acheteurs, la plupart d’entre-elles vous imposeront des KPI (Key Performance Indicator) à respecter, sans quoi vous risquerez des sanctions, voire la fermeture de vos comptes. Par ex, Amazon exige une réponse aux messages des clients sous 24h, ou surveillera le taux de commandes envoyées en retard.

Deux solutions pour diffuser vos produits

Si vous êtes déjà e-commerçant, vous vendez probablement vos produits via votre site. Et si vous utilisez un CMS tel que WordPress, PrestaShop ou Shopify, vous pourrez brancher votre boutique à ces différentes marketplaces soit par l’intermédiaire d’un plug-in pour chaque marketplace, soit via un agrégateur de flux du type iziflux. Le rôle de ce dernier est de récupérer votre catalogue, de faire correspondre vos données à celles des marketplaces, puis de le diffuser auprès d’elles. En retour, vous récupèrerez les commandes dans votre back-office, et synchroniserez automatiquement vos stocks. Mais encore une fois, vous vous doutez bien qu’il s’agira d’un coup supplémentaire.

Autre solution, « gratuite », dans le sens où vous n’aurez pas à acheter de plug-in ou à souscrire à un service d’un agrégateur de flux : renseigner manuellement vos produits directement sur les différentes marketplaces. Mais vous prendrez un risque dans la gestion de votre stock puisqu’il ne sera pas synchronisé.

Gagnez du temps avec notre liste de liens directs

Afin de vous faire gagner du temps, voici les liens directs pour vous inscrire sur les principales marketplaces :

Source visuel : Sale vector created by freepik – www.freepik.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This